e-mail icon
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
LinkedIn icon
Yahoo! icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Technorati icon

Revue de presse

Comme après chaque élection municipale, la traditionnelle visite des infrastructures de Saint-Renan a été organisée par les élus. Les conseillers se sont réunis, samedi dernier, autour du maire,Gilles Mounier, et de ses adjoints, qui ont présenté et expliqué au groupe les chantiers finalisés ou en cours. « Cette journée a pour objectif de réunir les conseillers afin de revoir ou découvrir pour les nouveaux élus les différents sites communaux ou communautaires », précise le maire, Gilles Mounier.

Denis Briant, originaire de Milizac, s’investit au sein de l’équipe municipale renanaise depuis 2014.Denis Briant est le nouvel adjoint à la communication, l’information, l’innovation du service public, à l’état civil et aux élections.

Saint-Renan Animations propose, jusqu’au 13 septembre, une exposition gratuite intitulée « Sculpture contemporaine », sur deux sites du centre-ville, à la Galerie Notre Dame et au jardin de la coulée verte (près de la médiathèque). Pendant tout l’été, quinze artistes de l’association Sculpteurs de Bretagne exposent plus de 62 œuvres (51 à la galerie et onze en extérieur).

Un jeune élève de grande section de l’école maternelle Le Petit-Prince, à Saint-Renan, a été testé positif au Covid-19, jeudi 11 juin. Pour autant, l’établissement ne ferme pas.Un élève de l’école maternelle Le Petit-Prince, à Saint-Renan, a été déclaré positif au Covid-19.« Il ne présente plus de symptômes et reste placé en quatorzaine à son domicile », rassure le maire, Gilles Mounier. « Les élèves de sa classe et la famille présents à proximité de l’élève, ne portant pas de masque, ont tous été testés négatifs dans la foulée.

La crise sanitaire et le confinement décrété mi-mars ont brutalement mis à l’arrêt des chantiers et travaux en cours dans la commune. « Cependant, les services de la mairie ont lancé les appels d’offres pour pouvoir être prêts lors de la reprise et donner de la visibilité aux entreprises. Nous avions un avantage, le budget avait été voté avant le début du confinement », indique Gilles Mounier, maire.