e-mail icon
Facebook icon
Twitter icon
Google icon
LinkedIn icon
Yahoo! icon
Del.icio.us icon
Digg icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Technorati icon

Au terme de plusieurs jours de combat dans la ville, les véhicules blindés des Américains traversent Saint-Renan sous les acclamations, le 26 août 1944. Rappel des événements.Le 26 août 1944, les soldats américains rentraient massivement à Saint-Renan pour libérer les habitants de l’envahisseur allemand. À l’occasion du 75e anniversaire de la libération, un convoi de véhicules militaires américains se déplacera ce samedi de Brest vers Le Conquet où sont prévues plusieurs manifestations, dont l’installation d’un camp de reconstitution américain (Parc de Beauséjour) avec l’association Brest 44. Le convoi s’arrêtera samedi matin à Saint-Renan pour un défilé et une cérémonie de commémoration à 11 h 30 aux Monuments aux morts.image: https://www.letelegramme.fr/images/2019/09/12/les-organisateurs-de-la-co...Les organisateurs de la commémoration du 75 anniversaire de la Libération de Saint-Renan (de gauche à droite), Françoise Haoulati-Kérébel (adjointe aux Affaires patriotiques), André Abarnou et Gildas Priol (Souvenir Français), Gilles Mounier (maire). Plusieurs jours de combat pour délivrer la ville À Saint-Renan, au début d’août 1944 on assiste à des chassés-croisés entre Allemands qui se replient sur Brest, réquisitionnant les charrettes et fermiers pour acheminer leurs matériels, et les Brestois qui évacuent en masse leur ville, en empruntant le couloir de Saint-Renan. La population renanaise attend l’arrivée des Américains, tout en craignant un raid allemand sur la ville.« Les Forces Françaises de l’Intérieur sont également autour de la ville, notamment sur la route de Lanrivoaré. C’est par là qu’arrive la première incursion américaine le 17 août 1944 », explique Gildas Priol, adhérent de Brest 44 et président de la section de Plougonvelin du Souvenir Français. « Pendant plusieurs jours de combat, la ville est prise puis perdue par les alliés qui font face à une opposition farouche des Allemands. La population civile de Saint-Renan subit des bombardements et des pertes sont à déplorer. Après trois jours de bombardements, les Américains investissent massivement la commune le 26 août et les colonnes incessantes de véhicules et blindés traversent la ville sous les acclamations des Renanais. Il y a encore quelques événements et la situation reste tendue mais c’est cette date qui est retenue comme étant la date de la libération », poursuit-il.image: https://www.letelegramme.fr/images/2019/09/12/saint-renan-a-ete-liberee-...Saint-Renan a été libérée le 26 août 1944, après trois jours de bombardements. (Musée du Ponant) Enfin libérés Les libérateurs forts de milliers d’hommes et dotés d’un matériel redoutable remontaient la Grand’rue (actuelle rue Saint-Yves) sous les acclamations et les vivats. « Cette fois, nous sommes bien libérés et partout sortent les drapeaux tricolores. On pavoise, on applaudit, on se congratule, l’Occupation est terminée », résume le livre de Jean Caraës, « Libération de la ville de Saint-Renan le 26 août 1944 » (disponible au musée du Ponant, rue Saint-Mathieu).© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/saint-renan/liberation-ce-qu-il-s-...

Source